Imagination !

C’est aux États-Unis que Dali débute à l’octobre 1941, Labyrinthe, un ballet tiré du mythe de Thésée, sur une musique de Schubert. Parmi les décors du projet, figure une gigantesque tête d’homme au crâne ouvert, avec une porte ouverte à la place du buste. L’Atelier des Lumières prend la forme d’une scène… Sarah Ponchin

Labyrinthe – Dali – Début octobre 1941

Nourrir son imaginaire, comme le faisait Dali, voilà qui me plait, aussi. Je ne suis pas seulement amatrice d’impressionnisme mais aussi de surréalisme.

Exceptionnellement, pour ma sixième présentation, comme vous pouvez le constater, ce n’est pas un tableau de Monet que j’affiche mais une toile de fond de Dali. Elle correspond tout à fait avec le thème du livre que j’ai choisi pour l’écrivain d’aujourd’hui. Cette toile ou ce décor exprime parfaitement, d’après moi, l’état d’esprit dans lequel se trouve le héros et l’histoire du polar « La table des reliefs ».

C’est pourquoi, je vous présente, l’écrivain, Didier Betmalle !

La table des reliefs (Une enquête du commissaire Alceste Proust)
de Didier Betmalle

Commençons par une partie ou plutôt la fin du synopsis.

« Est-ce qu’un sale type peut devenir autre chose qu’un sale type, et si oui, quel chemin doit-il faire pour y parvenir ? Voilà la question qui se pose tout au long de cette enquête, menée par un flic plutôt énigmatique. »

Je pourrais dire que tout est dit dans ces deux phrases. Et pourtant, quelle sensation !

Moi qui aime les polars, celui-ci est particulièrement noir, mais également complètement déjanté et décalé.

Pour les amateurs de phrases impeccablement écrites et de descriptions et/ou de dialogues tantôt effrayants, drôles ou caustiques, foncez !

Pour les autres, curieux mais un peu peureux, je dirais :

« Allez-y, que risquez-vous ? Tout bonnement d’être surpris par cette histoire originale, bon d’accord un peu grinçante et flippante par moment. Comment ? Que dites-vous ? Louis, Evin, vous font flipper aussi ? Leur imagination chaotique, leur labyrinthe intellectuel, vous donnent des craintes ? Avec quelques fois des situations où vous n’êtes pas trop à l’aise 😁 n’est-ce pas ? Allons, pas de quoi avoir de frayeur, dit-elle en claquant des dents ». Eh oui, je me parle aussi à moi-même, c’est contagieux, lisez le polar vous comprendrez.

Le tandem que forment le flic et son fidèle compagnon au nom à consonance romaine est remarquable et le nom propre bien choisi dans cette histoire. Ce duo est très touchant et l’humour est au rendez-vous dans certains cas.

Ce qui peut également vous pousser à lire ce livre, est la plume particulière et excellente de l’auteur. Je le connaissais pour ses merveilleuses chroniques que je lisais (et je continue) sur les réseaux, mais je n’avais pas le plaisir encore, de le lire dans un roman. Franchement bravo Monsieur Betmalle car la fin de votre histoire est saisissante. En effet, je pensais à un tout autre personnage, je fus donc très surprise, dans le bon sens du terme, si je puis m’exprimer ainsi.

Vous pensiez que j’allais vous dévoiler quelque chose de plus ? Vous ne me connaissez pas depuis quelques temps ?

Allez ! Soyez téméraire, vous m’en direz des nouvelles.

Biographie de l’auteur : https://imonet.software/didier-betmalle/

Publié par isamonet

Promouvoir les auteurs-res auto-édités et parler des auteurs édités.

2 commentaires sur « Imagination ! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :