La folie et/ou Le serpent

La bataille de Thor et du serpent de Midgard – Johann Heinrich Füssli – 1872

Ce tableau peint par Johann Heinrich Füssli (peintre et écrivain d’art Britannique, d’origine suisse) représente pour moi une partie de l’histoire de ce polar.

« La mythologie nordique est l’ensemble des mythes qui proviennent de l’Europe du Nord. Toutefois, c’est principalement la Scandinavie qui est présente, d’où l’autre nom de mythologie scandinave. Elle provient en quelque sorte de la mythologie germanique, avant le christianisme, lorsque les Hommes étaient polythéistes. Ces mythes ont pour but de narrer l’histoire des divinités, des nains, des elfes et autres créatures fabuleuses. »

Source René Milone – Professeur d’Art de 2004 à 2020 au Québec.

C’est pourquoi, je vous présente l’auteur, Franck Driancourt et son livre « Des flocons de sang ».

Des flocons de sang
Franck Driancourt

Voilà la première fois que je lis un livre de cet auteur et j’ai été plus que ravie, que dis-je ? J’ai été enchantée ! Pourquoi ? Tout simplement parce j’aime beaucoup les polars. Oui, s’il faut le classer dans un genre, je préfère dire polar ou bien thriller psychologique si vous préférez.

Cela étant dit, venons-en à l’histoire qui est très originale puisque nous avons à faire à un mélange d’enquêtes dans le monde réel et dans l’univers mythologique scandinave.

Si je prends les trois dernières phrases du synopsis, il est écrit : « Quel est le lien qui unit les victimes ? (Puisqu’en effet, victimes il y a, ça, c’est moi qui le dis). Pourquoi s’en prendre à elles ? Une enquête où se mêlent folie et Panthéon scandinave ».

Alors je ne vais pas vous faire un cours, juste vous donner les noms des principaux dieux de ce Panthéon nordique. Les deux familles sont les Ases et les Vanes et les dieux les plus célèbres sont : Odin, Thor, Loki, Frigg. Je m’arrêterai là, car ce sont surtout ceux-là qui nous intéressent dans cette fameuse enquête. Celle-ci est menée par l’inspecteur Gareth Flanagan et Bérénice Temple, tous deux Inspecteurs de la police de New York. D’ailleurs le ou les crimes débutent à Central Park.

Franck Driancourt s’est documenté largement pour mon plus grand plaisir. Il a su, avec une plume que je découvre, me faire entrer dans ce roman sans difficulté, tant les descriptions sont bien faites. Mon imagination débordante a fait le reste. Comment, par exemple, ne pas avoir d’empathie pour ce cher (ironie) Cotton et plusieurs pages plus loin, éprouver de l’étonnement ou carrément de l’aversion pour ce personnage, qui pense être investi d’une mission et n’en démord pas. Ian, son chauffeur est pas mal non plus dans le genre « tu es bizarre autant qu’étrange ». L’auteur arrive à faire cela, c’est-à-dire, il réussit à nous faire entrer dans un monde irréel, nous faire douter ou du moins nous questionner.

La folie petit à petit s’insère dans l’esprit d’un des protagonistes et j’avoue qu’il m’a fait peur celui-ci. Toutefois, mis à part quelques descriptions, disons un peu sanguinolentes, ce n’est pas cela que j’ai retenu dans ce livre, mais bien un enchevêtrement psychologique qui vous file des frissons dans le dos. Les méninges sont triturées, la réflexion est là et puis, n’oublions pas que c’est une histoire imaginaire, donc je dirai que l’écrivain a bien joué son rôle. Pour ajouter du piment ou de la fantaisie à l’histoire, Franck Driancourt utilise l’humour et nombreuses des réparties de l’inspecteur Gareth Flanagan m’ont fait sourire et rire, car je retrouvais certaines réflexions de séries télévisées. Merci beaucoup, j’ai frissonné et souri !

C’est la première fois que je lis ce genre de polar, je le répète et c’est une très bonne expérience. Ne pas trop spoiler devient ma « spécialité », j’espère que cela ne vous ennuie pas trop (sourire ironique). Personnellement je préfère pousser la curiosité des lecteurs.

Avez-vous envie de le lire ? Allez-y, vous ne serez pas déçus, croyez-moi. Ce livre m’a sortie de ma zone de confort 😉

La biographie de l’auteur : https://imonet.software/franck-driancourt/

Publié par isamonet

Promouvoir les auteurs-res auto-édités et parler des auteurs édités.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :